courir l’Iron Man

Comme tous les ans, des centaines de sportifs illuminés vont se lancer durant ce mois à l’assaut d’une des nombreuses courses estampillées « Iron Man » dans le monde. Et vous, en seriez-vous capable ?

Rappelez-vous ce film avec Marion Cotillard et Guillaume Canet, « Jeux d’enfants ». Imaginez-vous dans un scénario similaire avec l’un de vos amis, quand tout à coup, on vous lance le défi de vous aligner au départ de la compétition majeure du triathlon, l’Iron Man. Premier réflexe : changer d’ami. Deuxième : s’entraîner comme jamais parce que la tâche qui vous attend sera probablement la plus difficile que vous n’aurez jamais à affronter ! Historiquement, la compétition est née à Hawaï en 1978, mais inspirée d’un certain triathlon qui faisait ses premiers pas en France. Elle fut transformée, voire gonflée, par une poignée de militaires américains, avides de se confronter sur des distances monstres : 2,4 km de nage, 112 miles de course cycliste et le marathon d’Honolulu, long de 42,195 km. Inhumain…

Ironman Brasil Florianopolis 2020

Choisissez votre poison !

Aujourd’hui, « Iron Man » est un label qui décline la compétition en plusieurs courses de difficulté variable à travers le monde. Pour ceux qui aimeraient se frotter à la course ultime, il existe aujourd’hui plus de 25 éditions à travers le globe. Les moins audacieux auront quant à eux l’opportunité de s’aligner sur l’Iron Man 70.3, qui divise les distances par deux, ou l’Iron Man 5150 et ses distances olympiques. Il existe enfin une version « Sprint Triathlon » : 750 m de nage, 24 km de vélo et 5 km de course.

Alors, cap’ ou pas cap’ de se lancer dans l’une de ces compétitions ?

Il faudra en tout cas s’équiper pour s’aligner dans l’une de ses courses. Voici une sélection spécial « extrême » !