Liste des grands joueurs de l’ère open de tennis années 80-90

  • Dans un article récent, on s’intéressait aux «grands joueurs de l’ère open», et avait retenu dans la liste : Connors, Borg, Mc Enroe, Lendl, Sampras et Agassi, ce qui, en rajoutant Becker et Federer qu’il avait oubliés au passage, coïncide avec les 8 premiers de ma liste, et également avec les seuls joueurs à dépasser la barre des 200 points. De même ce classement est assez proche de celui de Wikipedia puisque les 10 premiers sont les mêmes (facile, ce sont les seuls joueurs à avoir remporté 5 «vrais» GC), pas dans le même ordre toutefois.

  • Federer est tout proche du score de Lendl, et devrait le dépasser assez rapidement, sauf catastrophe. Quant à rejoindre Sampras pour devenir le futur GOOE’50, il y a encore du boulot.

  • Le tableau permet de comprendre pourquoi Lendl est le n°1 sur des critères «ATP-like»: outre qu’il co-détient avec Sampras le record de finales disputées en GC (18), et qu’il est le seul à avoir disputé 9 finales en Masters, il a aussi remporté pas moins de 27 autres tournois «majeurs», ce qui, rapporté aux standards d’aujourd’hui, représenterait environ 20 Masters Series! (pour comparaison: le record de victoires en MS est détenu par Agassi avec… 17).

  • Nadal (#14) est juste devant Vilas (#15): entre terriens hispanophones au bras gauche surdimensionné, le jeune taurillon de Manacor dépasse irrémédiablement le vieux playboy de Monaco, après l’avoir privé de son record de victoires consécutives sur terre battue.

  • Dans un autre article récent, exotic rapprochait les parcours de Chang et Roddick («choc des contraires ou parcours de jumeaux?»). Bien vu: les deux américains se tiennent de près, aux 24ème et 25ème rangs, avec 65 et 64 points.

  • Gerulaitis (#35) est le mieux classé des joueurs à n’avoir jamais gagné de «vrai» GC. Loin derrière, Gaudio (#52A) est le moins bien classé parmi tous ceux qui ont été titrés en GC.

  • Djokovic n’apparaît pas dans le tableau (57ème avec 13 points) car on s’est arrêtés à décembre 2007. Aujourd’hui (après ses victoires à l’OA et à Indian Wells), le serbe a en fait déjà pris la 35ème place à Gerulaitis avec 37 points.

  • Et nos petits français dans tout ça? Seul Noah apparaît dans le tableau (#37A), mais plus loin on trouve: Pioline (#59A avec 12 points), Leconte (#65A avec 10 points), Forget (#67A avec 8 points), Grosjean (#76A avec 6 points), Escudé (#84A avec 5 points), et enfin Clément et Proisy (#89A avec 4 points). Quant à Tsonga, il a bien entamé la cinquième décennie de l’ère open en glanant ses 4 premiers points à Melbourne. Nos amis suisses ont, en sus de Rodgeur, un deuxième représentant dans le palmarès en la personne de Marc Rosset, placé #84A grâce aux 5 points de son sacre olympique. Quant à nos voisins belges, ils se consoleront de l’absence totale de leurs représentants dans ce palmarès masculin, en pensant aux performances de Justine Hénin.