Barcelone – Arsenal : Messie le magnifique

Double Ballon d’Or FIFA, Lionel Messi est aujourd’hui le meilleur joueur de la planète football et de loin. Malgré sa petite taille, la star du FC Barcelone est devenue l’attraction du football européen à travers ses exploits incessants, dans la Liga et en Ligue des Champions. Au niveau du club, il n’a presque plus rien à prouver. En revanche, en sélection nationale, l’enfant de Rosario n’a pas encore réussi  grand-chose. Un paradoxe auquel il est déterminé de mettre fin à l’occasion du prochain Mondial.

L’affiche de ce 8eme de  finale de la Champion’s League a tenu toutes ses promesses, aussi bien à l’aller qu’au retour, et ce, sur la qualité et en intensité.

Pour ce retour Wenger a choisi de copier le modèle de l’Inter version Mourinho en laissant Van persie en pointe épaulé par Fabregas et Nasri.

Il a presque reussi sans cette erreur du malheureux fabregas qui perd le ballon au profit d’iniesta qui le transmet à Messi pour que l’argentin nous regal de son savoir faire et marque l’un des plus beau but de sa carriere. on jouait les arrêts de jeu de la premiere mi- temps.

A la reprise le Barça contrôlait son match jusqu’à cette 53 mn,et ce corner botté par Nasri dans les airs , Busquet masqué par ses coéquipiers marque contre son camp et remet Arsenal sur les rails. Mais  Mr Busacca, l’arbitre suisse de la rencontre, a donné un coup de pouce aux espagnols en envoyant Van Persie prématurement sous la douche, en lui infligeant un deuxième carton limite.

Et à force de pousser les catalans ont réussi à égaliser malgré les prouesses d’Almunia le portier Gunners qui a retarde l’écheance, avec penalty transform2 par Messi à la 70eme. 3-1.

Bendter aurait qualifié les londoniens dans les ultimes secondes du match mais une intervention in extremis de Mascherano l’a empêché. LE   Barca continuera l’aventure européenne, ce qui est le rêve de la Catologne . Au final nombre de techniciens espéraient une victoire d’Arsenal, non pas par amour de  Wenger, mais pour éviter cet ôgre  espagnol – qui traverse une mauvaise période certes mais qui risque de se remettre et retrouver son jeu qui fait si peur aux entraineurs et plaisir à nos yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.