FOOTBALL MANAGER 2018

FM2018

Comme chaque année, Football Manager est réactualisé avec à la clé des petites nouveautés et toujours la même qualité et le même réalisme. Football Manager 2018 est donc l’occasion pour les puristes de mettre le bonnet à la Guy Roux ou la sucette à la Luis Fernandez. Bref de se prendre pour un entraîneur et d’assumer le stress, la liberté, la pression et bien sûr la joie que procure ce beau métier. Oui mais est ce que cette nouvelle version vaut vraiment la peine ou n’est elle qu’une grosse mise a jour de la précédente ?

La série Football Manager est l’héritière du savoir du jeu L’entraîneur et reste à ce jour la référence en matière de simulation et gestion footballistique. Ce titre permet, non pas de chausser les crampons pour aller directement défier les défenses adverses, mais de diriger son équipe en assurant le poste d’entraîneur. Ainsi, la tactique et le recrutement seront déterminants pour votre réussite. Néanmoins, vous devrez prendre en compte les recommandations et objectifs des dirigeants, les attentes des joueurs, de la presse et du public, maintenir le niveau de forme de l’équipe par l’entraînement et la formation, envoyer vos scouts dans le monde entier pour dénicher la perle rare ou encore veiller à la santé financière du club. Vaste tâche donc qui sera la votre ! ici, contrairement à Fifa Ultimate Team,  il n’y a pas de marché de transfert des joueurs ni de revendeurs de crédits fut 19 PC, PS3, PS4, Xbox  qui vous permettront d’étoffer vos équipes ou même d’avoir les Ronaldo, Messi, Neymard dans vos équipes… FM 2018 est du pur foot qui respecte le jeu .

Football manager et son gameplay au top

Pour donner du piquant et du réalisme à votre épopée, le jeu est doté d’un réalisme inégalé que ce soit dans les résultats des clubs ou le marché des transferts. Les menus sont clairs et même si l’on est un peu perdu au début, le jeu dispose d’une bonne accessibilité et reste bien pensé. Néanmoins, le manuel pourrait être un peu plus fourni connaissant la complexité du jeu. Même si un assistant prend les joueurs néophytes par la main, ils doivent tout de même se sentir un peu perdus et constater que les recettes données par la notice ne donnent pas de très bons résultats. Ils devront sûrement se rabattre vers des tactiques venues d’internet pour espérer continuer l’aventure plus de 6 mois dans le même club.

En effet, les développeurs ont gâté les puristes qui se retrouvent avec un défi toujours plus difficile à relever. Le niveau de difficulté demeure toujours aussi élevé et c’est au fil des heures que l’on comprend la logique de l’ordinateur. Ainsi, il est très difficile dans cet opus de garder la possession du ballon et malgré de nombreuses occasions, il est parfois très dur de marquer. Il faut donc être patient avant d’atteindre les sommets. Toutefois, le challenge peut être facilité en étant à la tête d’un grand d’Europe, leader de son championnat (Lyon, Barcelone, Porto, PSV).

La base de données est toujours aussi complète (50 pays répertoriés) et acquiert encore de nouvelles licences (ligue1, ligue2, équipe nationale des Pays Bas). Elle est également remise à jour et dispose ainsi des derniers transferts. Avram Grant est par exemple entraîneur de Chelsea à la place de Mourinho. Karim Benzema ou Steven Gerrard explosent ainsi dès la première saison. Très vite, on prend plaisir à dénicher les nouvelles perles rares. Des patchs éditeur sont également disponibles pour garder le jeu à jour pendant l’année et, parallèlement, la grande communauté de Football Manager propose divers packs pour élargir encore un peu plus le large contenu du jeu.

fm2019Le titre, bien que très proche de la version 2017, accueille plusieurs nouveautés. La première appelée Facegen reste un gros flop. Elle propose de donner un visage évolutif aux joueurs créés par l’ordinateur mais la modélisation est ridicule. D’autres petites retouches sont à signaler. Ainsi, le poste de sélectionneur a été amelioré. Désormais, vos choix en la matière ont plus d’impact sur vos joueurs et certains peuvent décider de prendre leur retraite internationale. Par ailleurs, l’entraîneur adjoint est plus présent et plus utile. Lors des matchs, les changements tactiques peuvent être effectués sans pause sur le jeu. Il est également possible d’ajuster la masse salariale pour débloquer de nouveaux fonds. Enfin, les rapports avec la presse et vos joueurs ont été encore approfondis.

Dans cette version, on peut remarquer un effort concernant l’accessibilité pour les nouveaux joueurs. En effet, l’assistant est là pour guider vos choix en début de partie. Par ailleurs, les menus se dotent de raccourcis pour accéder aux fonctions les plus courantes. Une aide qui a le mérite d’exister même si elle demeure minime face à l’immense défi devant lequel se trouve un joueur non habitué à la série. Néanmoins cela peut rassurer les puristes. Contrairement à un fifa ultimate team, cette simulation conserve son niveau d’exigence et ne semble pas s’orienter vers un jeu grand public.

On constate bien que les nouveautés sont peu nombreuses et ce sentiment de simple lifting se retrouve dans les textes qui n’ont pas changé par rapport à FM 2017. Les puristes vont apprécier toutes les améliorations invisibles à l’écran mais les joueurs occasionnels ont peut être interêt à continuer à jouer à la version 20107 qu’il est toujours possible de conserver à jour grâce au mode éditeur présent sur chaque opus.

conclusion

Encore une fois Football Manager écrase la concurrence et garde son statut de référence. Ce jeu est fortement typé simulation avec une difficulté encore un peu plus accrue. Le défi est de taille mais vaut vraiment la peine d’être relevé. Ce jeu très immersif procurera à tous les fans de football un état de dépendance, du fait des nombreux rebondissements de votre carrière et d’une durée de vie quasi infinie.