Pleins Feux Sur L’histoire Du Football Français

Il est bien connu que l’histoire du football français va pratiquement main dans la main avec celle du football anglais. Le football naît en Angleterre en 1863 et dès 1880 il fait son apparition en France. Il devient très rapidement populaire parmi les élèves. De nombreux garçons éprouvent un véritable plaisir à pratiquer ce sport. Cependant, contrairement à ce que l’on aurait pu penser, ce ne sont pas les professeurs de gymnastiques, mais bel et bien ceux d’anglais qui introduisent ce sport chez les enfants. Il faut dire aussi qu’étant donné que de nombreux Anglais viennent en France, ils ne manquent pas souvent d’organiser des matchs avec les Français. Cependant, ces matchs sont rares et il aurait semblé à ce rythme-là que le football ne se développât jamais.

C’était cependant sans compter avec la bourgeoisie. En effet, l’ancienne noblesse ainsi que la bourgeoisie qui s’est formée durant le Second Empire en France est particulièrement anglophile et le football en Angleterre était à la mode non seulement dans les classes les plus basses parce qu’il était facile à pratiquer, mais aussi et surtout dans la noblesse. Les premiers clubs de football qui naquirent tant en Angleterre qu’en France avaient donc pour joueurs des enfants de très bonne famille. Les premiers clubs en France voient justement le jour en 1890, quoiqu’il faille souligner que ce ne sont pas des clubs professionnels. Seulement voilà, l’engouement pour le football a beau être fort parmi les masses, l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques s’entête à ne même pas reconnaître le football comme digne d’intérêt. Il fallut une pression sans égal de la part des clubs pour qu’elle accepte enfin de le faire.

Le premier championnat de football en France est organisé en 1894 et quatre équipes y participent. Malheureusement, l’immense capacité du football d’attirer les foules n’est pas vraiment apprécié de l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques et aussi paradoxale que cela puisse être, cette dernière freinera autant que possible son développement. Il fallut attendre le XXe siècle et la fondation de la FIFA à Paris, en 1904 pour que le football connaisse enfin l’envol qu’on lui refusait depuis si longtemps. La première guerre mondiale viendra freiner cette envolée, mais dès la fin de la guerre, la vie sportive reprend. En fait, un peu avant la fin de la guerre, en 1917, la Coupe de France voit le jour. De 1920 à 1932, la Coupe de France connaîtra un succès sans pareil. Le seul problème en France est que le football continue d’être un sport d’amateurs. Toutes les équipes qui participent à la Coupe de France sont des clubs amateurs.

Ce n’est qu’en 1932 que les premiers clubs professionnels verront le jour en France. Malheureusement pour le football français à cette époque, 7 ans seulement après l’institution du football professionnel, la seconde guerre mondiale éclate. Le football professionnel est tellement mal vu par le gouvernement pro fasciste, qu’on le fait disparaître en 1943. Il faudra attendre la fin de la guerre pour que les choses reviennent à la normale. Dès lors, la progression du football sera continue et le football français mutera petit à petit pour devenir LE sport mondialement connu et pratiqué qu’on connaît aujourd’hui.