Mes 30 plus grands joueurs du football brésilien

Leonidas :Joueur incroyable véritable acrobate. Il invente la fameuse bicyclette. La coupe du monde en 38 aurait pu en faire un dieu, mais il n’en sera rien à cause de la frilosité du sélectionneur..

Heleno de Freitas : Le play-boy. Il donne ses lettres de noblesse au futur numéro dix. Une maladie fatale qui l’emportera mettra fin à son règne sur le football et le prive de sa coupe du monde en 1950.Son drame aura été de dominer le football durant les années quarante.

Zinzinho : le grand maître Ziza. Il donneraplus ou moins l’image de ce que sera plus tard le numéro huit. Fin technicien et maîtreà pensé du Flamengo durant une dizaine d’années il sera par la suite l’inspirateur du jeune Pelé. Avec De Freitas et Ademir il formerale trio mythique de la selecao.

Roberto Carlos : défenseur central du Real madrid et de la selecao et ses immuables montées vers les buts adverses. Un tireur de coup-francs redoutable comme en témoigne Fabien Barthez

Nilton Santos : Sans doute le premier grand défenseur de renom qui soit reconnuà sa juste valeur. Son abnégation son calme en on fait un défenseur redouté par les attaquants adverses.

Didi :Le prince Éthiopien. Le véritable numéro huit. Le métronome du Botafogo et de la sélection fera preuve d’élégance et d’intelligence durant toute sa carrière.

Pelé : Le roi. Il révolutionne le football avec sa classe sa conduite de balle et son intelligence et son sens du but. Tout a été dit sur le roi.

Garrincha: L’allégresse du peuple. Son dribble et ses jambes arquées son rentré dans la légende. L’amazone du Botafogo aura du mal à savoir mener savie, mais cela n’entachera jamais le formidable joueur qu’il fut.

Zito : Le premier volante d’envergure. Sobre et efficace il fera toute sa carrière au côté de Pelé au Santos. Il est également buteur en finale de la coupe du monde au Chili.

Gilmar : Le premier goal mythique du Brésil. Son aisance et son élégance en faisait un gardien racé . Ses prises de balle étaient excellentes. Il fut un long compagnonen club et en sélection de Zito et Pelé.

Manga : L’autre grand gardien. Un visage à la Jack Palance et une détente prodigieuse. Il jouera au mauvais moment en sélection, mais réalisera un merveilleux parcours en club durant presque vingt-ans.

Amarildo :Le remplaçant de Pelé au chili. Il profitera de la blessure de Pelé pour faire étalage de toute sa classe. Autre étoile du Botafogo il franchira l’Atlantique et fera une brillante carrière enItalie.

Gerson : Le cerveau. Assez lent sur le terrain mais un pied gauche fantastique. Au poste dedemi et pourvu d’une grandeintelligence du jeu il mènera le Brésil avec Peléau sommet. Véritable Carioca il débutera au Flamengo enchaînera avec le Botafogo et terminera au Fluminense après une pige au FC Sao Paulo.

Jairzinho : L’héritier. Grâce à sa vitesse et ses dribbles chaloupés,il va peu à peu évincé Garrincha sur l’aile droite du Botafogo en devenant une nouvelle idole du Maracana. Sa coupe du monde en 70fut parfaite.